Louise, la passionnée de la mode, se présente d’abord

Tout simplement moi

Cc ! Moi, c’est Louise, une femme mariée de 29 ans. Je ne cherche pas à divulguer ma vie personnelle, mais avant toute chose, je veux te partager ma vie amoureuse. En effet, je suis actuellement mariée, et nous avons un enfant. Le souci est que moi et mon mari, nous ne vivons pas sous un même toit. Il choisit de rester chez ses parents. Je considère ces derniers comme protecteurs étant donné qu’ils ne laissent pas leur fils marier alors ce dernier est déjà majeur. Malgré cette vie un peu compliquée, je mène ma vie comme bon me semble. Je travaille, et mon salaire suffit amplement pour subvenir à mes besoins à ceux de mon fils. Je ne pense pas aussi être prêt à m’engager dans de nouvelles relations. La belle vie est belle, alors pourquoi la gâcher dans une relation durable ? Mes principales propriétés actuelles sont mon fils et ma passion… C’est tout !

La mode, c’est un art !

En effet, je suis une grande amatrice de mode. Tout comme les autres passionnées, celle-ci devient pour moi une addiction. Pour moi, le fait de porter tel ou tel vêtement de marque ou accessoire de mode n’est pas quelque chose de superficiel. Je ne m’en sers pas pour attirer les regards ou pour me distinguer des autres. Pour moi, la mode, c’est de l’art. Il n’y a pas de différence, que l’on soit un passionné de mode, de musique, de danse, du voyage, ou encore de peinture. Je détrompe souvent les gens qui pensent que les fringues ne sont qu’un simple bout de tissus assemblés. C’est bien plus que cela. Chaque vêtement est unique, quel que soit son style, sa coupe, son architecture… C’est la pièce maitresse de la mode. Les chaussures, les montres, les chapeaux… tout cela ne constitue que des accessoires.

J’aime la mode depuis que j’étais petite :

Ce qui me diffère des autres passionnées de fringues, c’est que je les couds moi-même. Dans ma création, je laisse toujours parler à mon inspiration et à mon imagination, ce qui me permet au final d’obtenir quelque chose d’original et unique. Je ne fréquente que très rarement les boutiques de vêtement. Mon amour pour la mode ne date pas d’aujourd’hui. Ma grand-mère m’a appris l’utilisation d’une machine à coudre quand je n’avais que 10 ans. L’apprentissage du tricotage vient l’année suivante. Quand elle ne sert pas de sa machine, elle me laisse m’en servir, ce qui m’a permis de développer ma passion. Je commençais par la couture des vêtements de mes poupées. En quelques mois seulement, j’arrivais à coudre moi-même un tablier, une robe et un pantalon. Depuis ce moment-là, je ne portais que des vêtements fabriqués par mes propres mains, et mes parents en sont fiers. Aujourd’hui, quand je ne travaille pas, je passe mes temps à la création d’un nouveau style de vêtement. J’en ai toute une collection chez moi.

Par hasard, le sexe devient aussi l’une de mes passions :

Pour peaufiner mes créations, il y a des moments où je fais des petites recherches sur internet. Je regarde les collections de vêtements proposées par les grandes boutiques de mode. Je ne les copie pas. Je ne m’en sers qu’en tant que source d’inspiration. Un jour, je me suis projeté de faire un nouveau vêtement. Pour m’inspirer, je me suis allée, comme d’habitude, sur internet. Le souci est que j’ai fait une erreur de manipulation. Cela m’a dirigé vers le site http://www.sexfrancais.net, un site de film sex francais gratuit. C’est ma première fois de regarder des vidéos de baise en ligne. Ma curiosité pour le Sexefrancais ne cesse de s’amplifier. Je me mets à fouiller le site à la recherche de film de sexe à la maison. Le plus excitant est celui dans lequel une indencente voisine se fait baiser par l’un de ses voisins. C’est ma première fois de me masturber en voyant le couple faire une baise en direct.

Les films de coquine sans culotte ne font qu’amplifier mes fantasmes !

Depuis ce temps-là, je m’intéresse non seulement plus à la mode, mais également au sexe. Je me mets à visiter régulièrement le site sexfrancais.net à la recherche de nouvelle vidéo de baise en direct. Mis à part l’indencente voisine, j’ai pu découvrir d’autres vidéos plus excitantes, comme l’histoire de la maison du sexe, de la petite coquine sans culotte, de la francaise des queues ou encore de la petite blonde aux petits seins pointus. Chaque fois que je mate ces films de Sexfrancais, l’envie de baiser m’envahit toujours.

Je ne vous ai pas raconté depuis le début que je ne refuse pas si quelqu’un me demande de faire la coupe de tel ou tel vêtement. Le premier demandeur était un homme de 32 ans. Il m’a contacté sur le réseau social puisqu’il fait partie de ces followers qui admirent mes «art ». Il m’a demandé de coudre pour lui quelque pantacourt, aux style et couleur différents. Pour faire cela, je dois le convoquer chez moi afin de prendre des mesures.

Je me débrouille bien quand il s’agit de satisfaire des fantasmes !

À l’heure convenue, il est venu chez moi. Sa photo de profil ne ment pas. C’est un vrai beau gosse. J’adore son visage, son sourire, ses cheveux… presque tout ! Une idée bizarre commence déjà à m’envahir. En tout cas, nous sommes seuls puisque mon garçon est à l’école. Il ne rentrera que dans deux heures. Je commence à prendre les mesures. J’étais un peu timide quand je lui ai demandé de se tenir debout devant moi. Je prends d’abord les mesures de ses hanches. Lorsqu’étais au niveau des cuisses, je fais semblant d’avoir du mal à mesurer cette partie. Je lui ai alors demandé d’enlever son pantalon. Quelle audace ! Même le gars, je l’ai vu rougir. Malgré cela, il a accepté. Ça m’excite de voir cet homme beau qui se dresse en caleçon devant moi. Je m’empresse de toucher ses cuisses. Je remonte encore mes mains et le mètre ruban, tout en faisant semblant de toucher par inadvertance son sexe. Je vois celui-ci se dresser petit à petit. Au bout de quelques secondes seulement, je me trouve nez à nez avec une bosse sous un caleçon !

Je sais réaliser une pipe inoubliable !

L’envie d’avoir cette chose dans mes mains puis dans ma bouche me possède. C’est sûr que je deviens maintenant une petite salope gourmande, comme celle sur le site libertin http://www.sexfrancais.net ! Je ne peux plus me retenir, comme si j’étais une vraie salope dans un film sex francais gratuit ! Sans son accord, je me suis permis d’ouvrir son caleçon. J’y trouve une bite, une jolie bite bien raide. Je m’empresse d’enlever entièrement le caleçon puis de masser le sexe. Le gars ne montre aucune résistance. Il en profite même. Vraiment, ça me fait du bien d’avoir une belle queue comme celle-ci entre mes mains. Au bout de quelques minutes, je me penche pour la toucher par ma langue. Je titille sa tête avec celle-ci, ce qui a pour effet de déclencher chez le mec un léger gémissement de plaisir. Je poursuis par une pipe langoureuse et délicate, ce qui ne fait qu’accentuer davantage le gémissement de plaisir du gars.

Mon envie de sexe est sans limite !

Je le pousse maintenant vers le canapé afin qu’il puisse s’installer confortablement tout en bénéficiant de cette pipe généreuse. Puis, j’ai pris sa place après avoir enlevé tous mes vêtements. Il peut maintenant mater mes petits seins pointus ainsi que mon sexe. Je compte bien m’écarter les jambes afin de lui offrir ce que j’ai entre les cuisses. Elle se met tout de suite à y glisser sa tête. Un bruit de succion se fait entendre dans la maison du sexe. Sa langue pointue commence d’abord à titiller mon clito. Puis celle-ci caresse doucement les grandes lèvres avant de pénétrer dans mon vagin. Puisqu’on décide de s’adonner du plaisir d’une manière sans retenue, je décide en même temps de caresser son zob. Quand l’excitation est à son comble, je m’approche de ma table de couture, tout en pointant posant l’un de mes jambes sur celle-ci. Mes fesses ainsi que mes trous sont pointés vers lui.

-J’aime bien cette position… tu veux baiser ? On va bien s’amuser…

- Oui, prends-moi s’il te plait !

Viens aussi trouver ton orgasme sur le site sexfrancais.net !

Rien qu’en disant ce mot magique, sa bite se présente déjà à l’embouchure de mon sexe. L’une de ses mains me prend les hanches, et l’autre s’occupe de la bite. Il commence à me pénétrer doucement. Je vibre à chaque centimètre entrant. Une telle sensation perdure jusqu’au point où tout est entièrement englouti dans la chatte de la francaise des queues. Puis il la retire délicatement. Ses va-et-vient commencent lentement. J’essaie de cambrer au fond mes hanches et mes fesses afin de pouvoir lui offrir entièrement ma chatte. Cette position m’arrache des cris de plaisir, notamment quand les coups de reins s’amplifient. Le gars continue de me pilonner jusqu’au point où son dernier coup est suivi d’une giclée de spermes. En même temps, j’ai un éclair de lumière qui m’éblouit les yeux. J’ai aussi ma part d’orgasme ! Après cette séance de sexe à la maison, nous avons pris la douche puis-je lui ai dit de prendre ses commandes la semaine prochaine.